Quand les pros manquent d’appro…

… il va falloir faire preuve d’à-propos ! La situation en quelques mots : une demande en sciage résineux de plus en plus forte depuis plusieurs mois, des approvisionnements de plus en plus tendus sur le marché français… et une augmentation des prix à la clé. La FNB (Fédération Nationale du Bois) fait état d’un marché́ international en ébullition et désorganisé́ suite au COVID. Une compétition inédite se livre entre acheteurs de sciages de résineux. Face à cette nouvelle donne mondiale, une nouvelle voie s’impose.

Quand Adam recrute…

… la démarche est forcément participative et immersive. Recruter des opérateurs et opératrices en transformation bois requiert un processus exigeant. Une exigence de rigueur pour répondre à la volonté d’Adam d’accueillir des profils qualifiés… de plus en plus rares sur ce secteur. Cette démarche a été entreprise grâce au partenariat avec Pôle Emploi.

Toujours plus !

Investir encore et toujours… et plus que jamais ! Tel est le mot d’ordre chez Adam. Une position partagée et soutenue par les institutions. Son projet d’aide en faveur des investissements de transformation vers l’industrie du futur a été retenu dans le cadre du programme France relance. Un dispositif mis en place par le gouvernement pour soutenir les entreprises et protéger les salariés, face à l’épidémie du Coronavirus.

Noces de bois

Tandis que certains se sont vus contraints de repousser (voire d’annuler) leur mariage pour cause de pandémie active, Adam et Nisa, fournisseur espagnol de panneaux de bois, ont uni leurs forces cet été : Adam détient désormais 45 % du capital du fabricant de panneaux lattés collés. Une union amicale et stratégique pour ces deux partenaires historiques.

Un papillon qui vole haut

Comment préserver notre ressource, le bois ? Quel est le rôle de l’entreprise envers l’humain ? Comment mieux faire circuler l’information et créer du lien ? Pourquoi promouvoir la RSE ? Quelle est la légitimité de l’entreprise à sensibiliser aux enjeux sociétaux ? Les salariés d’Adam se sont réunis le temps d’une journée pour cogiter et débattre ensemble de ces questions au cœur de la stratégie d’Adam. Un format inédit et riche pour imaginer collectivement l’avenir de l’entreprise, actrice de la transition écologique.

On dit merci !

Chez Adam, si on a l’esprit sportif on ne court pas après les médailles. Pour autant, quand elles sont décernées par surprise et ce, par un des partenaires incontournables de l’entreprise, on dit merci !

Halte aux Blablas !

Halte aux Blabas ! Si les questions de responsabilité sociétale, d’ancrage territorial, d’achats responsables, d’engagement social et associatif… et surtout les pratiques dans le domaine de la RSE vous intéressent…

Globe-trotteuse boosteuse curieuse aventureuse…

Si on avait prédit à Héloïse Lassoudière qu’elle poursuivrait sa route professionnelle au milieu des pins, à Sainte-Hélène, elle aurait eu du mal à le croire. Depuis novembre dernier, cette baroudeuse spécialiste en achat et logistique a pourtant posé son sac chez Adam.

Ma cabane aux Prés Salés

Pour ses 20 ans, la cabane du Résinier s’est refaite une beauté avec la complicité boisée d’Adam. Ce lieu est un outil de sensibilisation à la biodiversité singulière de la Réserve Naturelle Nationale des Prés Salés. Une réserve de 400 ha, située entre Jane de Boy à Lège-Cap Ferret et le port ostréicole d’Arès.

Une question de jours… et les questions de l’heure

Arrêter. Reprendre. A quel moment ? Que signifie le “bon” moment ? Quel est le bon choix ? Que privilégie-t-on, pour qui, pour quoi et au détriment de qui ou de quoi ? Difficile de trouver son chemin dans cet océan d’incertitudes dans lequel tout le monde a été plongé. Si Adam a su faire émerger ses réponses, c’est bien à l’aune du capital humain et grâce au management collectif.

Deux en un

Comment garantir l’origine et la traçabilité des matières tout en suivant une logique d’éco-certification ? Une question capitale qui anime Adam, conviée par le pôle de compétitivité Xylofutur à partager ses avancées en matière d’innovation.

Le jour d’avant et les jours d’après…

Lundi 16 mars, récit d’une journée particulière…
En l’espace de quelques heures, la terminologie « capital humain » dépasse la simple rhétorique universitaire pour prendre toute sa dimension.
10h30 – Nous décidons collégialement de suspendre notre activité, eu égard aux informations sanitaires et à notre situation. Une décision guidée par le bon sens. Celui de protéger nos équipes au même titre que nos propres familles.