Accueil > Actualités > Entreprise > Un robinier qui ne fuit pas !

Un robinier qui ne fuit pas !

Bien au contraire, le robinier, une essence de bois souvent appelé « faux acacia », s’installe dans la région Aquitaine. « On cherche à développer des essences locales ayant un potentiel de valorisation, économique et environnemental important. Le robinier présente à cet égard une alternative intéressante au pin maritime », explique Jean-Charles Rinn, PDG d’Adam et vice-Président de l’UIRPM *, acteur impliqué dans le développement de cette innovation.

Innover en développant de nouvelles essences

L’Aquitaine compte aujourd’hui 8000 ha sur les 130 000 ha en France. L’enjeu serait de développer cette sylviculture pour les atouts économiques et environnementaux qu’elle comporte. Fixant l’azote et le carbone et bois classé classe 4 (bois imputrescible en application extérieure), le robinier est une essence dont le développement s’avère favorable à l’environnement.

Innover en concevant un modèle coopératif

L’enjeu est aujourd’hui de rallier à ce projet soutenu par la Région, les acteurs aquitains de la filière bois. Cette coopération entre tous les acteurs, de la ressource au marché, est aujourd’hui en marche. Une journée technique sur la filière robinier en Aquitaine relatait les  efforts conjugués des parties prenantes pour mener à bien ce projet. Le Centre de Productivité Forestière d’Aquitaine y présentait son programme expérimental mené en coopération avec les groupements des propriétaires forestiers du Médoc. L’UIRPM a, elle, évoqué l’étude de marché actuellement menée pour développer le robinier en Aquitaine.

Union des Industries Régionales de Pin Maritime

Contact : j.rinn@adampack.com