Accueil > Actualités > ressources

Dans le top 5 !

Trois ans après la première évaluation, Adam confirme son niveau de maturité en matière de responsabilité sociétale : 832 points sur un total de 1000… ce qui positionne l’entreprise dans le top 5 des labellisées Engagé RSE. “Bravo pour l’engagement et la qualité du chemin parcouru”, commente l’Afnor.

La chute de merrains, ça vous évoque quoi ?

Réaliser un coffret luxe à partir de chutes de merrains, ces fameuses lattes rectangulaires destinées à la tonnellerie, ça n’était pas gagné. Et pourtant… Adam vient de remporter le Prix Formes de Luxe dans la catégorie Coffret Vins & Spiritueux avec la confection de l’écrin Perrier-Jouët pour la gamme Belle Époque. Éco-conception et intelligence collective étaient au rendez-vous. Il n’y a pas de hasard.

Le beau bon beignet

« En économie, l’outil le plus puissant n’est pas l’argent, ni même l’algèbre. C’est un crayon. Parce qu’avec un crayon vous pouvez redessiner le monde ». C’est sur cette interlude que Kate Raworth, économiste et éditorialiste britannique, ouvre la théorie du “Donut” (beignet, en français). Une vision développée au fil des années dont l’objet central est de réorienter l’économie vers un modèle plus juste et durable. Adam a invité Oxfam , partisan et porteur de cette vision, à intervenir auprès de ses salariés.

Un kit pas kitch !

Adam vient de réaliser un présentoir pour la marque nationale “Valeurs Parc Naturel Régional”. Les Parcs naturels régionaux ont créé cette marque pour valoriser les ressources naturelles et culturelles propres à chaque territoire. Une volonté marquée pour la préservation de l’environnement, le bien-être des femmes et des hommes et l’économie locale. Un engagement qui parle à Adam.

Deux en un !

Deux vins, deux expressions d’un même millésime, deux terroirs, pour raconter deux facettes d’une même histoire… et tout ça dans UN coffret ! Un coffret conçu et réalisé par Adam pour le Château Montlabert… avec des matières premières d’origine locale comme il se doit !

Vous êtes plutôt James ou Robert ?

Nous sommes désolés, il n’est là nullement question de James Bond ou de Robert de Niro, mais bien de James Suckling et Robert Parker. James est pour l’Italie ce que Robert est pour la France. Trois millésimes du Clos Apalta, un célèbre vignoble chilien, viennent de recevoir la note maximum du fameux critique James Suckling, une première en Amérique Latine. Et devinez qui vient de réaliser le coffret de ces trois nectars ?

La grande forme !

… de luxe ! Pour la 23e édition du Salon Luxe Pack, le premier salon professionnel de l’emballage créatif, Adam a été sollicité pour réaliser le trophée des Formes de Luxe Awards. Cette compétition récompense les meilleures innovations en matière d’emballage de luxe. A l’honneur cette année, un trophée éco-responsable.

J’apprends, tu apprenti(e)s, nous apprécions !

Si Adam sait innover pour se développer en toute intelligence, c’est parce qu’elle se dote de moyens, techniques mais aussi et surtout humains. 5 nouvelles recrues viennent de pousser la porte de l’entreprise, invitées par celle-ci à rejoindre l’équipe. 5 nouvelles recrues pour 5 belles missions : la digitalisation de l’atelier usinage, la maintenance industrielle, la RSE, les ressources humaines et la communication.

Ça va douiller !

Si le jeu de mots est douteux… il n’y a par contre aucun doute sur le prix de l’augmentation du coût de l’électricité. Nous nous dirigeons « gentiment » vers le doublement du prix du mégawattheure acheté. C’est une certitude. Fort de son engagement dans la voie du circuit court et écologique depuis plusieurs années, Adam réaffirme son soutien à son proche fournisseur Enercoop, la coopérative d’électricité verte, locale et citoyenne.

Voyage, voyage…

… non pas sur l’eau sacrée d’un fleuve indien… mais sur les rives de la Garonne. Plus précisément, au Château Beychevelle, grand cru de Saint-Julien, dont le nom résonne avec voyage. Qui dit voyage dit valise. Dans la valise, une bouteille… et du chocolat. Dans la bouteille, l’Amiral. Non le grand amiral de France, propriétaire du château au 17ème siècle, mais bien le second vin de la propriété.

Quand les pros manquent d’appro…

… il va falloir faire preuve d’à-propos ! La situation en quelques mots : une demande en sciage résineux de plus en plus forte depuis plusieurs mois, des approvisionnements de plus en plus tendus sur le marché français… et une augmentation des prix à la clé. La FNB (Fédération Nationale du Bois) fait état d’un marché́ international en ébullition et désorganisé́ suite au COVID. Une compétition inédite se livre entre acheteurs de sciages de résineux. Face à cette nouvelle donne mondiale, une nouvelle voie s’impose.

Allô ?

Adam a répondu oui à la demande de Gironde Habitat, l’Office Public de l’Habitat (OPH) départemental : concevoir un support pour smartphone fabriqué à partir de chutes de bois local. Une exigence, alliant ressource locale et économie circulaire. Exigence partagée par les deux entreprises.